» » » Découvrez les spécificités vin des 24 pays participants à l’EURO ! (1/2)

Découvrez les spécificités vin des 24 pays participants à l’EURO ! (1/2)

Publié dans : News, Vins | 0

Et oui, l’Euro 2016 débute aujourd’hui avec le match France/Roumanie à 21h !

Si vous restez scotché devant la télévision à regarder tous les matchs en famille ou avec des amis, n’hésitez pas à utiliser GOOT et à vous faire livrer vins et bières sans vous lever du canapé.

=> Commandez où que vous soyez : devant la télévision avec des amis, à votre bureau en partance pour voir le match ou déjà dans les transports.

Profitez du service GOOT : confiance, simplicité et proximité. Vous commandez sur notre site ou notre application et nous nous chargeons de vous livrer à domicile dans les villes de Paris, Bordeaux, Lyon et Toulouse. Pas besoin de bouger de son canapé !

 

Votre programme TV des semaines à venir

 

goot-alcool-vin-euro-2016

 

Néanmoins, au delà du foot, sachez que chaque pays participant possède une forte culture vin. Nous vous proposons de découvrir ci-dessous un à un les vignobles de chaque pays des trois premiers groupes. Devenez incollables 🙂

 

Groupe A

 

À tout seigneur, tout honneur, commençons par la FRANCE : 140 litres consommés par habitant en 1960 !

goot-alcool-vin-euro-2016La viticulture en France trouve ses sources à l’époque de la colonisation grecque. La France étant l’un des pays de l’héritage latin, le vin fait partie intégrante de sa culture. La façon dont la culture française s’est investie dans l’élaboration de ses vins lui a même valu la réputation internationale d’être « le pays du vin ». La consommation de vin par les Français s’est cependant presque divisée par trois en cinquante ans, passant de 140 litres par habitant en 1960 à 80 litres en 1999 puis 50 litres en 2010 et 42 litres en 2015.

 

La Roumanie : des vignobles il y a 6000 ans !

goot-alcool-vin-euro-2016

La viticulture en Roumanie possède une longue histoire, produisant avec plusieurs cépages autochtones des vins peu connus à l’étranger. La vigne était déjà exploitée lorsque les Grecs colonisèrent les rives de la Mer Noire, il y a 2700 ans ; certains vestiges attestent d’une activité viticole remontant à six millénaires. Le vignoble roumain, en expansion rapide, occupe actuellement 50 000 ha pour le raisin de table et 250 000 ha dévolus au vin, qui fournissent 13 millions d’hectolitres. La Roumanie est au 9e rang mondial des pays producteurs de vin.

L’Albanie : non, le Shesh n’est pas qu’un foulard !

goot-alcool-vin-euro-2016

La viticulture en Albanie s’est développée, dès le 8ème siècle avant JC sur la base de cépages autochtones qui avaient résisté à l’ère glaciaire. Les vins d’Illyrie furent célèbres sous l’empire romain et ne perdirent leur réputation qu’à partir de la conquête turque. Ils sont de nos jours en pleine renaissance. Actuellement, les principaux cépages locaux sont le Shesh i bardhe, pour les vins blancs, et le Shesh i zi, pour les vins rouges.

 

La Suisse : neutre mais 1er importateur de vins européens !

goot-alcool-vin-euro-2016 La viticulture en Suisse s’étend sur une superficie totale de 150 km2 (15 000 hectares) et est principalement concentrée dans les cantons de Genève, Neuchâtel, Tessin, Valais et Vaud avec 53% de vin rouge et 47% de vin blanc. La production ne couvrant cependant pas la demande, le pays a recours aux importations. Plus de 64% des vins consommés en 2014 étaient des vins étrangers (1er importateur des vins européens).

 

Groupe B

 

L’Angleterre : les amateurs du business du vin !

goot-alcool-vin-euro-2016

Il y a eu une véritable viticulture en Grande-Bretagne il y a quelques centaines d’années mais il n’en reste que peu de choses actuellement. Néanmoins, les Britanniques sont en général très intéressés, voire passionnés, par tout ce qui concerne le vin, et ce depuis des siècles. Le Royaume-Uni était en 2014 le sixième marché mondial pour la consommation de vin avec 1.260 millions de litres (contre 1.270 millions de litres en 2013), soit 19,8 litres par habitant et 5,25% de la consommation mondiale de vin.

La Russie : du raisin au pays de la Vodka !

goot-alcool-vin-euro-2016

La viticulture en Russie est concentrée dans le Caucase du Nord où sont réunies les conditions naturelles les plus favorables. Depuis le début du 21ème siècle, des spécialistes français venus du Bordelais, de la Champagne et de la vallée du Rhône ont relancé la viticulture russe. En 2014, la consommation totale de vin s’est élevée à 960 millions de litres (contre 1.050 millions de litres en 2013), soit 6,67 litres par habitant, ce qui représentait 4% de la consommation mondiale de vin et plaçait la Russie au 7ème rang mondial des pays consommateur de vin.

 

Le Pays de Galles : tout petit petit producteur !

goot-alcool-vin-euro-2016

Aucun emplacement géographique d’origine n’a été défini pour les vins et vignobles on y trouve 5% des vignobles de Grande Bretagne, soit 25 vignobles. Les vins Gallois sont d’authentiques produits du pays de Galles, les raisins récoltés possèdent souvent trop peu de sucres naturels et trop d’acidité pour donner des vins bien équilibrés. Les vins gallois sont pour la plupart des vins frais et aromatiques, en général sec.

La Slovaquie : l’autre producteur de Tokaj … si si !

goot-alcool-vin-euro-2016

Bien que la Slovaquie ait légitimement droit à l’appellation Tokaj (la région viticole de Tokaj se trouve en Hongrie et en Slovaquie mais, après la Première Guerre mondiale, le bassin traditionnel de production a été coupé par la frontière politique), la Hongrie s’opposait à l’utilisation de l’appellation Tokaj par les vignerons slovaques produisant le vin Tokaj dans la partie slovaque de la région viticole de Tokaj. La Hongrie et la Slovaquie ont depuis 2004 le droit de produire du vin Tokaj mais seule la Hongrie a le droit de le commercialiser au sein de l’Union européenne.

 

Groupe C

 

L’Allemagne : comme en Foot, l’Allemagne est toujours là à la fin !

La viticulture en Allemagne connaît une longue tradition. Comme dans toute l’Europe, les premiers vignobles y ont été plantés par les Romains. Une culture de la vigne fut alors développée le long de la Moselle et du Rhin, à l’époque de l’empereur Charlemagne par la suite et pendant tout le Moyen Âge. Ils se sont développés sur les coteaux escarpés des fleuves, essentiellement de la partie occidentale du pays, sur les rives orientées au sud et protégées des vents. En 2014, l’Allemagne est restée le premier producteur mondial de riesling et le premier marché de consommation (avec la France) de vins pétillants, qui représentent par ailleurs 25% de la production totale de vin du pays.

L’Ukraine : un destin impérial

La viticulture en Ukraine est héritière d’une longue tradition. La vigne introduite par les Grecs a prospéré avec l’appui du christianisme. L’empire russe puis soviétique l’a orientée vers une production de luxe qui allait de pair avec les villes balnéaires de la Crimée. La Crimée est de loin, la région vinicole la plus intéressante du pays et elle possède un climat méditerranéen. Elle est devenue à la fin du XVIIIe siècle, sous le règne de la Grande Catherine, une partie de l’Empire Russe.

 

La Pologne : du raisin à la place des pommes, cerises, groseilles, cassis …

La viticulture en Pologne est renaissante depuis 2005. Depuis longtemps toute tradition viticole avait été perdue. De plus, le vin n’avait jamais été populaire, les Polonais lui préférant la vodka, la bière ou à défaut des vins de fruits. Le vin étant encore fortement lié dans l’esprit des Polonais à des occasions spéciales, des fêtes ou des rassemblements, la demande de vin sur le marché polonais est marquée par une certaine composante saisonnière.

 


L’Irlande du Nord : du miel dans le vin ?

L’Irlande produit en dehors de ces célèbres bières, de nombreux autres alcools, comme du vin irlandais ou encore de l’hydromel ! Seuls changent les modes de consommation ! En Irlande, le vin s’associe le plus souvent avec d’autres ingrédients, comme le miel (pour l’Hydromel), des épices…etc. Le résultat est étonnant, et bien loin des modes de consommation traditionnels du vin ! A tester, ne serait-ce que pour tenter l’expérience!

La suite, Lundi !!

En attendant, nous vous souhaitons un bon match et une bonne dégustation 🙂

L’équipe GOOT

Répondre